40 F Napoleon

Product Image
Product Image
PaginationPagination
Prix 902.85 
Métal: Or
Titre: 900‰
Poids: 12,90
Frappe: 1803 à 1815
Pays: France

L'histoire des pièces de monnaie françaises remonte à l'Antiquité romaine. Au Moyen Âge, des écus d'or et des pièces d'argent étaient émises, portant les effigies royales. La Révolution a introduit le franc. Sous Napoléon, les "Napoléons" en or ont été frappés. Les changements politiques ont influencé les pièces tout au long du XIXe et du XXe siècle, reflétant l'évolution de la France. Chaque époque a laissé sa marque sur la monnaie, témoignant de son histoire mouvementée.

Métal
Or
Titre
900‰
Poids
12,90
Frappe
1803 à 1815
Pays
France

40 FRANCS OR

L'histoire des pièces de monnaie en France est riche et variée, remontant à l'Antiquité. À l'époque romaine, lorsque la France faisait partie de la Gaule romaine, les pièces de monnaie romaines, telles que le denier, étaient en circulation. Avec le déclin de l'Empire romain, des royaumes mérovingiens et carolingiens ont émergé, émettant leurs propres monnaies. Au Moyen Âge, les rois de France ont émis des pièces d'or appelées "écus" et des pièces d'argent telles que les "deniers" et "gros". Ces pièces portaient souvent les effigies des rois et des symboles royaux. Pendant la Renaissance, François Ier a introduit des écus d'or, marquant une transition vers des pièces plus élaborées sur le plan artistique. Les "louis d'or" ont également été introduits sous Louis XIII. La Révolution française a apporté des changements radicaux dans le système monétaire. En 1795, le franc a été introduit comme unité monétaire, et la frappe des pièces d'or, d'argent et de cuivre a été standardisée. Sous Napoléon Bonaparte, les célèbres "Napoléons" en or, notamment les pièces de 20 Francs et 40 Francs, ont été largement émises. Après la chute de Napoléon, la Restauration a vu le retour de la monarchie sous Louis XVIII et Charles X. Pendant la Monarchie de Juillet, Louis-Philippe Ier a introduit des pièces portant sa propre effigie. La Deuxième République a vu l'émission de pièces avec des symboles républicains, tandis que le Second Empire de Napoléon III a continué à frapper des pièces d'or et d'argent. La Troisième République, établie après la guerre franco-allemande de 1870-1871, a continué à émettre des pièces avec différentes effigies de présidents tels qu'Adolphe Thiers, Patrice de MacMahon, et Jules Grevy. Les changements politiques et économiques au XXe siècle ont également influencé la numismatique en France, avec l'introduction de nouvelles séries de pièces. Ainsi, l'histoire des pièces de monnaie françaises est étroitement liée à l'évolution politique, sociale et économique du pays à travers les siècles. Chaque période a laissé sa marque distinctive sur la monnaie, reflétant les valeurs et les changements de la société française.
  • Napoléon Ier (1803-1814, 1815) Ces pièces, souvent appelées "Napoléons" ou "Louis d'or", ont été frappées pendant le règne de Napoléon Bonaparte. Elles présentent généralement le profil de Napoléon sur l'avers et divers motifs au revers, tels que l'aigle impérial. Composition : Les pièces de 40 Francs de Napoléon Ier étaient en or (900 millièmes, soit 90% d'or et 10% de cuivre) et pesaient environ 12,90 grammes. Elles avaient un diamètre d'environ 26 mm.
  • Louis-Philippe (1830-1848) Les pièces de 40 Francs de Louis-Philippe Ier peuvent avoir son effigie au recto et des motifs symboliques au verso, tels que la Liberté assise ou l'Hercule assis. Composition : Les pièces de 40 Francs de Louis-Philippe étaient également en or (900 millièmes) et pesaient environ 12,90 grammes. Elles avaient un diamètre d'environ 26 mm.
  • Deuxième République (1848-1852) Les pièces de la Deuxième République peuvent comporter des symboles républicains tels que le bonnet phrygien et l'olivier. L'avers peut présenter un portrait du président en fonction à l'époque. Composition : Les pièces de 40 Francs de la Deuxième République étaient en or (900 millièmes) et pesaient environ 12,90 grammes. Elles avaient un diamètre d'environ 26 mm.
  • Napoléon III (1852-1870) Les pièces de 40 Francs sous Napoléon III peuvent avoir son portrait sur l'avers et divers motifs impériaux ou allégoriques au verso. Ces pièces sont souvent distinguées par le lettrage indiquant l'atelier de frappe. Composition : Les pièces de 40 Francs sous Napoléon III étaient également en or (900 millièmes) et pesaient environ 12,90 grammes. Elles avaient un diamètre d'environ 26 mm. Les pièces peuvent avoir été frappées dans différents ateliers, tels que Paris, Strasbourg, ou Marseille.
  • Troisième République (1870-1940) Les pièces de 40 Francs sous la Troisième République peuvent présenter des effigies de différents présidents, tels que Adolphe Thiers, Patrice de MacMahon, Jules Grevy, etc. Les motifs peuvent inclure des allégories républicaines. Composition : Les pièces de 40 Francs sous la Troisième République étaient en or (900 millièmes) et pesaient environ 12,90 grammes. Elles avaient un diamètre d'environ 26 mm. Les motifs et les effigies ont varié en fonction des présidents en exercice.